Hygiène : mes petits rituels Ayurvédiques

3

L’Ayurvéda, c’est un peu comme le crumble chocolat-banane ou l’huile de coco, quand on tombe dedans, on devient vite accro.

Au début de ma découverte du yoga, et même bien avant, j’entendais beaucoup parler d’ayurvéda sans vraiment savoir de quoi il s’agissait vraiment. Vaguement des massages ou une façon de prendre soin de soi, pas grand chose de plus. Et puis rapidement, mon entourage yogique s’est mis à m’attribuer des « doshas », un coup Vata, un coup Pitta, et devant tant de mots suspects je me suis mise à me pencher plus sérieusement sur la question. On parle tout de même d’un « système médical » vieux de plus de 5 000 ans! J’ai donc emprunté tous les livres possibles à la bibliothèque de ma ville sur le sujet (bon ok, il y en avait 2), et je m’en suis acheté un pour moi, une vraie mine d’or que je vous recommande: Le Livre de l’Ayurvéda aux éditions Le Courrier du Livre. J’ai téléchargé plein d’applications et fait le plus de tests possibles pour connaître mes doshas et adapter autant que possible mon alimentation (dans un premier temps). Et puis, rapidement, l’envie d’aller plus loin et de ne pas me limiter à l’assiette est venue.

L’hygiène de l’esprit passant aussi par l’hygiène du corps, je me suis intéressée aux différents rituels d’hygiène en Ayurvéda.

Je te présente dans cet article ceux que j’ai adoptés pour le moment et que j’applique (presque) tous les matins. Il s’agit des plus simples à mettre en place selon moi, donc si tu n’es pas connaisseur, j’espère te donner envie de t’y mettre. En yoga, certaines de ces pratiques sont appelées « kriyas« , ou techniques de purification. Les kriyas sont au nombre de 6 :

  • Dhauti (nettoyage de l’estomac – et de la langue)
  • Basti (nettoyage de l’intestin)
  • Neti (nettoyage du nez)
  • Nauli (nettoyage abdominal)
  • Kapalabhati (nettoyage respiratoire)
  • Trataka (nettoyage des yeux)

Si tu es curieux d’aller plus loin sur le sujet des kriyas, je t’invite à lire cet article de Casa Yoga. En attendant, voici ma pratique personnelle :

La bouche

dsc_0111

Au saut du lit, la première chose que je fais est d’utiliser mon gratte-langue en cuivre pour retirer le petit « voile » blanc qui se dépose pendant la nuit. Sensation de fraicheur garantie, promis ! Cela permet d’éliminer les bactéries et d’avoir l’haleine plus fraiche. Et ça fonctionne bien mieux que les faux grattes-langue à l’arrière des brosses à dent en plastique… Il m’arrive de l’utiliser également le soir après m’être lavée les dents (on devient vite accro à ce machin là).

La méthode est on ne peut plus simple : tu déposes le gratte-langue sur la langue, tu « racles » doucement vers l’avant et rinces à l’eau avant de recommencer autant de fois que nécessaire.

Je te conseille d’en utiliser un en cuivre. Certains en métaux se vendent sur internet mais ce n’est pas l’idéal pour ceux qui seraient allergiques au nickel comme moi. Et même si tu n’es pas allergique, le cuivre t’évitera l’ingestion de particules métalliques, qui peuvent être toxiques à long terme (attention tout de fois à ne pas non plus être allergique…au cuivre!)

J’ai également dit bye-bye aux bains de bouche ultra-chimiques aux couleurs fluo qui vous font croire à des miracles. J’ai découvert au Salon du Yoga le dentifrice ayurvédique VICCO à base de plein de plantes, et honnêtement j’ai été bluffée. Plus aucun saignement de gencive, et la véritable impression de se laver les dents avec des ingrédients sains. Revenir au dentifrice classique après ça est presque impossible tant on a l’impression de s’empoisonner (suffit de regarder la liste des ingrédients…).

Le nez

Aaah l’hygiène du nez ! Je garde un souvenir tellement HORRIBLE des sprays de pharmacies genre Stérimar. Mais siiii tu sais, ces sprays hyper salés qui laissent un goût amer dans la gorge et décapent le nez :

sterimar

Depuis que j’ai découvert Jala Neti, je ne comprends pas pourquoi on en fait pas une cause publique, des publicités à la télé, à la radio, peu importe mais c’est quand même tellement mieux et naturel.

dsc_0109

Jala Neti, c’est une pratique qui consiste à nettoyer les sinus grâce à un petit pot, nommé Neti Pot. Je le remplie donc chaque matin (ou presque) d’eau minérale tiède, et j’y ajoute une petite cuillère à café de sel de guérande. La teneur en sel sera ainsi très proche de celle que l’on a naturellement dans nos muqueuses nasales. Puis j’insère l’embout de Neti Pot dans la narine droite, je penche légèrement la tête, et l’eau s’écoule miraculeusement par l’autre narine. Personnellement, lors de la première fois, j’avais oublié que nos sinus étaient totalement ouverts l’un sur l’autre, alors voir l’eau circuler comme ça était surprenant. Puis on fait pareil à gauche, pour que l’eau s’écoule par la droite. Et là, crois-moi, tu élimineras vraiment tout ce qui n’est pas nécessaire de garder : particules fines, pollens, et autres agents chimiques de synthèse dont nous n’avons vraiment, vraiment pas besoin. Quand je fais mon Jala Neti, je me sens beaucoup plus réveillée que quand je ne prends pas le temps de le faire. Ce nettoyage agit un peu comme un « booster » avant le début de journée, mieux que le café promis. Je le faisais matin et soir pendant les quelques mois de crise de pollen, étant allergique, et cela m’a littéralement sauvée. Je n’ai presque pas pris d’anti-histaminique par rapport à l’année précédente, c’est pour dire !

Alors oui, les débuts sont un peu difficiles car il est important de maîtriser la respiration par la bouche uniquement (uniquement le haut de la gorge). Sinon, l’eau va vite s’écouler par tous les trous possibles et tu auras l’impression de boire littéralement la tasse. Mais en 3 ou 4 essais, tu trouveras « le truc » sans problème. Et là aussi, tu deviendras vite accro 😉

Le corps

dsc_0110

Dernier rituel mais non des moindres : l’auto-massage ! Bien sûr c’est toujours mieux à deux, mais quand tu n’as personne sous la main, l’auto-massage est vraiment parfait. On y pense pas assez, ou on a l’impression de ne rien ressentir, et pourtant c’est un vrai geste d’amour envers soi-même que l’on devrait tous beaucoup plus pratiquer. C’est également une belle façon d’apprendre à mieux se connaître.

Pour cela, un petit outil ayurvédique pourra être très utile : le bol Kansu.

Ce petit bol tout léger et très fragile est composé d’un alliage de 5 métaux dits « précieux » : cuivre, zinc, argent, or et étain, qui représentent les éléments fondamentaux en Ayurvéda : eau, terre, feu, air et éther.

On l’utilise en massage sur la plante des pieds, par de petits mouvements circulaires. Vous pouvez masser très doucement ou bien beaucoup plus rapidement et intensément, selon l’effet désiré.

Il est connu pour apaiser Agni (le « feu » en ayurvéda), ce qui peut avoir pour conséquence de…rendre ta plante de pied noire ! A l’inverse, si ton énergie est faible, le Kansu va  transmettre l’énergie de ses 5 métaux et ainsi te revigorer. Selon ton état du moment, ce petit massage très agréable peut donc soit te calmer et te faire relâcher les tensions inutiles, soit te donner plein d’énergie 🙂 Dans la tradition indienne, il faut « recharger » le Kansu en le frottant sur de l’herbe ou de la terre et en le nettoyant avec de l’eau pure.

Il est d’usage de se masser au Kansu avec du ghee (beurre clarifié indien), mais pour ma part je me contente de l’option vegan : de l’huile de sésame ou de l’huile de coco selon mon « dosha » dominant du moment. En excès de Vata ou Kapha, c’est sésame, et en excès de Pitta, c’est coco. Pour en savoir plus sur les doshas, je t’invite à faire ce petit test de ma copine Emilie du blog My Happy Yoga.

dsc_0112

Très bons rituels à toi !

« La maladie n’atteint pas celui qui se masse les pieds avant de dormir, tout comme les serpents n’approchent pas les aigles » (proverbe indien)

Publicités

5 commentaires sur “Hygiène : mes petits rituels Ayurvédiques

  1. Génial j’adore ! Je connaissais déjà le gratte langue et jala neti malheureusement je ne les fait pas assez. Par contre j’ai pas compris comment tu utilisais le bol kansu ? Et tu fais plutôt ce massage le matin ? Merci pour ton partage!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ! Bien vu, j’avais oublié de détailler ça. J’ai corrigé l’article en précisant « On l’utilise en massage sur la plante des pieds, par de petits mouvements circulaires. Vous pouvez masser très doucement ou bien beaucoup plus rapidement et intensément, selon l’effet désiré. » 🙂 et je ne le fais pas tous les jours car j’aime bien prendre mon temps, c’est quand l’envie se présente 🙂

      J'aime

  2. Merci pour ce retour sur l’hygiène ayurvédique ! J’ai fait le test aussi plusieurs fois et parfois je pense aux doshas, notamment quand je rencontre de nouvelles personnes, en me disant « Ah, voilà, elle c’est une Pitta, c’est sûr ! » C’est marrant de devenir comme ça, non !? 🙂 C’est tellement humain de vouloir coller des étiquettes à tout, car le monde a l’air plus simple 🙂 Mais, je fais attention à ne pas utiliser l’Ayurvéda dans ce sens..:)

    Bref, tout ça pour dire, qu’il est grand temps que je me mette aux Jala Neti et au gratte-langue ! J’avais essayé le oil-pulling à un moment, mais j’ai abandonné. Tu as fait toi ?

    Belle journée miss 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Mercii pour ton commentaire ! Oui le oil pulling j’ai complètement oublié d’en parler ! J’adore ça, mais comme toi je ne le fais pas très souvent. Je dirais une fois tous les…quinze jours haha. C’est dommage car c’est vraiment agréable et on en ressort tout « frais ». Je le fais avec de l’huile de sésame un peu chauffée… Et toi ? 😊 à très bientôt à Bordeaux j’espère !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s