J’ai rêvé deux fois de yoga… et c’était VRAIMENT bizarre

Il y a peu, j’ai fait deux rêves étranges. C’est très intime de parler de ses rêves, mais mon inconscient ayant visiblement décidé que le yoga en serait le sujet central, je vous les partage. Attention je vous mets en garde: OUI j’ai VRAIMENT rêvé de ça et NON je n’invente pas pour le blog (faudrait vraiment être tordue). Je vous raconte pas ma tête au réveil, et cette impression de virer légèrement psychotique.

Premier rêve: j’étais dans un magasin avec ma famille, un magasin très moche et très gris où il n’y avait qu’un seul portant au milieu de la pièce, lumineux, coloré. Comme éclairé par un faisceau de lumière. Sur le portant, des leggings de yoga, tous plus colorés et bariolés les uns que les autres:

Et moi de les prendre presque tous, et d’avoir l’air d’être la personne la plus heureuse au monde en les exhibant à mes proches. Ensuite, j’en enfile un et je vais au restaurant, très très fière de mon acquisition (ou mon vol, parce que bon je ne me suis pas vue passée en caisse).

Femme marchant en portant jambe en plastique

Étrange. D’autant plus étrange que

je ne possède absolument aucun leggings de ce type et que je n’envisage (pour l’instant) pas de m’en procurer. Je tourne avec les mêmes leggings noirs/gris classiques, et un sarouel ramené d’Indonésie par mon amie Nath. Pour le haut, je mets ce qu’il me passe sous la main, du moment que c’est confortable et sans manche (bon ok j’ai craqué pour une brassière Yoga Searcher soldée cet été à Hossegor, mais je la mets partout sauf au yoga). Alors, ce rêve cacherait-il un désir consumériste profond? Une envie de disposer d’un portant rempli de jolis leggings? L’impression inconsciente d’être toujours habillée comme un sac à patate? Cela ne m’étonnerait pas, vu ce que l’on nous impose un peu partout. Les marques de sport se mettent toutes au yoga, et les marques dédiées au yoga nous abondent de photo-shoot de rêves sur les réseaux sociaux. Elles vont même jusqu’à organiser des évènements yoga un peu partout (voir mon article à propos du Lolë White Tour). Allez, je rejette la faute sur tout ça et me rendors tranquillement.

Deuxième rêve: trois semaines plus tard (c’est à dire ce week-end), bam, un nouveau rêve. Mais là, accrochez-vous, ça décoiffe sévère. Je suis dans une villa sur les hauteurs d’une dune de sable, face à l’océan (ça démarre plutôt bien). En compagnie de certains de mes proches et d’inconnus, nous pratiquons le yoga sous les yeux d’un « coach » qui soit-dit-en-passant a plutôt l’air d’être là pour nous entraîner au cross-fit. L’air est doux, l’ambiance est sereine. Soudain, tout le monde se lève et descend sur la plage, par la baie vitrée. Pas à pieds non, chacun a son propre cheval, et en un rien de temps ils ont disparu au loin. Je suis lente, j’ai du mal à les suivre mais je parviens à monter sur mon cheval qui m’attendait sagement.

Cheval

On descend la dune, mais celle-ci est remplie de monde, les serviettes de plage sont alignées au centimètre près, et on ne voit plus le sable tellement elles sont nombreuses. Le cheval fait des zigzags pour éviter la foule, mais on bouscule violemment un bébé, qui chute. C’est affreux car je ne sais pas du tout ce qu’il adviendra de lui (culpabilité sympathique au réveil et recherche vaine de la symbolique derrière). En bas de la dune, le cheval se mets à galoper à toute vitesse pour rejoindre le groupe que l’on aperçoit au bord de l’eau. Et là, je n’arrive plus à respirer, et je prends un inhalateur pour l’asthme (dans la vraie vie, je n’en ai jamais utilisé). Je vide celui-ci, il n’en reste qu’un quart. Je vois trouble, mais on a rejoint le groupe et je descends sur mon tapis de yoga qui m’attendait là miraculeusement (il a dû voler depuis la villa, on est plus à ça près hein). Mais là, impossible de faire la moindre posture. Les autres évoluent magnifiquement dans leur yoga, et moi je suis bloquée. Et extrêmement frustrée, d’autant plus que mes camarades me lancent des regards humiliants. Soudain, le coach découvre que j’ai inhalé bien trop de produit, se met à paniquer et à me ramène à la villa, et en m’engueulant en plus.

Voilà voilà. (je vous entends hein: « ah ouais quand même »).

Ce second rêve est à mon avis bien plus significatif que le premier: notions de respiration, peur de manquer d’air, de mal faire, de ne pas aller aussi vite que les autres… Je crois que je n’ai pas vraiment envie d’en savoir beaucoup plus car c’est le risque de prendre toutes ces petites « peurs » du quotidien bien trop au sérieux et de leur donner plus de place qu’elles n’en prennent aujourd’hui.

Par contre, je retiens de tout ça que j’ai quand même rêvé de yoga! Soit on me prendra pour une folle, soit (et j’aimerais mieux) on admettra que ce n’est pas qu’une lubie et que je suis vraiment retombée en amour avec le yoga, 8 ans après l’avoir découvert. Comme quand on finit par rêver dans la langue que l’on apprend.

Petit message à mon inconscient: si y a moyen d’organiser des rêves sympatoches où je fais du yoga pépouze sans vouloir tous les leggings du monde, sans tuer personne et sans mourir d’asphyxie, ce serait sympa, merci!

Publicités

4 commentaires sur “J’ai rêvé deux fois de yoga… et c’était VRAIMENT bizarre

  1. ha ha ha j’ai bien rigolé en lisant cet article. Il faut dire que tu écris vraiment très bien. Je ne peux que te donner raison, n’accorde pas trop d’importance à tout ça.. la vie éveillée est de toute façon également une illusion selon les bouddhistes, alors tu vois si on devait prendre ses rêves aussi au sérieux…

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire, ca me touche beaucoup! C’est intéressant ce que tu dis sur l’illusion de la vie éveillée et ca me rassure pas mal sur le fait de ne pas trop prendre mes rêves au sérieux. Même si, bon, ils sont quand même assez flippants 😃

      J'aime

  2. Toujours drôle, ces histoires de rêves, forcément tordues ! En revanche, pour l’interprétation, je te dirai… cherche un truc qui n’a aucun rapport ni avec le yoga, ni avec le manque d’air, ni avec le consumérisme. En général, la signification est à mille lieux des images 😉

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s