Surf & Yoga, bien plus qu’une icône du « healthy lifestyle »

yogasurfsmallCet été, avec Émilie de My Happy Yoga, nous avons réalisé l’un de nos rêves: faire un stage surf et yoga sur la côte Atlantique. Je ne parlerai pas ici de ce séjour génialissime (!) car ce blog n’a pas vocation à être un journal intime. En revanche, je souhaiterais vous parler de ces deux activités, que l’on présente  partout comme complémentaires et représentatives de ce mode de vie « sain » (ou healthy) prôné à outrance.

A première vue, le surf et le yoga n’ont rien à voir: le surf se pratique sur l’eau, le yoga sur terre (bon ok, sauf les petits derniers comme le SUP Yoga ou le Fly Yoga). Le surf est un sport de glisse, alors que l’ancrage est propre au yoga.

Alors qu’est-ce qui nous pousse à les associer? Mon expérience cet été m’a permis de prendre du recul sur ce que le surf apporte au yoga, et vice-versa. Loin, très loin d’être une pro du surf (6 séances à mon actif), je ne vous livre ici que ma perception et mon intuition, n’hésitez donc pas à me corriger si j’écris de grosses bêtises.

Surf lune

Deux activités très…lunaires

Le premier point commun entre le surf et le yoga qui me vient à l’esprit, c’est l’importance de notre très chère Lune! La pratique du surf dépend souvent de la marée, et les pro savent analyser leur coefficient pour identifier les meilleurs spots de surf et les meilleurs moments de la journée. On dit de la marée qu’elle est la respiration de la Terre… Le phénomène des marées est fabuleux mais on ne s’en rend même plus compte, tout urbanisé et déconnecté de la Nature que nous sommes: le niveau de l’océan et des mers varie en fonction des forces de gravitation de la Lune et du Soleil.  Ainsi, plus ces derniers seront alignés, plus la marée sera grande. Dans le yoga, la Lune correspond au côté gauche de notre corps (THA), qu’il nous faut unir avec le côté droit, le Soleil (HA). Ce qui donne donc Hatha, pour ceux qui suivent encore… La Lune représente également notre shakti, principe féminin. Elle est le symbole du renouveau, qu’elle sème en influençant les éléments terrestres: eau, végétation, fertilité… Certains types de yoga ont pour principe de ne pas pratiquer les jours de pleine Lune (c’est le cas de l’Ashtanga), et une salutation très apaisante lui est dédiée: Chandranamaskar (Salutation à la Lune). Pour en savoir plus sur les liens entre la Lune et le yoga, je vous invite à découvrir l’article de Maud: L’importance de la Lune dans le yoga et celui de Laura: Lune et Yoga, se connecter à la nature.

Let me see you do that yoga… on a surfboard, surfboard, surfboard…

Pour les non-initiés, ce titre est un superbe remix inspiré de Janelle Monae et Beyonce, leurs deux chansons Yoga et  Drunk in Love me trottaient dans la tête pendant la rédaction de l’article.

Bref, oublions les références RnB douteuses et passons à l’essentiel: quand vous faites du surf, vous faîtes un peu de yoga aussi. Ainsi, le mouvement à faire depuis la position allongée pour se relever et prendre une jolie vague n’est autre qu’un cobra. C’est tout du moins comme cela que l’appelait notre prof Thomas.

Fillette surf
Et voilà le cobra!

Et une fois debout, votre posture n’est pas loin de celle du guerrier II, surtout dans la stabilité des jambes qui est exigée.

Mais le yoga est également très présent en tant que tel dans les échauffements et les étirements avant et après le surf. Des « stars » du surf en ont fait leur rituel et c’est eux qui ont popularisé l’association de ces deux disciplines. Voyez ainsi Rochelle Ballard:

Respect de la nature, force et équilibre

Sur ma planche, entre deux vagues, je ressens comme sur mon tapis cette notion d’être dans l’instant présent. Je ne ressens ça nul part ailleurs, et dans aucune autre activité sportive. Je ne pense à rien d’autre, mon mental et mon corps sont là et pas ailleurs. Parfois l’esprit s’égare, je réfléchie trop à comment me positionner, quand prendre la vague, et j’échoue. C’est quand l’instinct revient, quand le mental parvient à dépasser toutes ces questions techniques et matérielles, que je parviens à mes fins.

Je pense également que le surf augmente les bénéfices d’une pratique régulière du yoga. Le rapport à l’eau, au vent, et à la force de la nature, vient alimenter la notion d’ahimsa, de non-violence. Le monde du surf est d’ailleurs connu pour son engagement en faveur de la protection de l’environnement, avec une association emblématique: Surfrider.

L’équilibre recherché dans le mouvement et la maîtrise de soi est comme un prolongement de la méditation yoguique. Si dans le yoga on ajuste ses mouvements à notre respiration, dans le surf c’est la respiration des vagues que l’on suitPratiquer le surf avant ou après le yoga, c’est s’ouvrir à la nature et travailler l’union (yoga) de son mental et de son corps, pour mieux accueillir les bénéfices du yoga.

L’égo au placard

Enfin, dans le surf comme dans le yoga, je tâche de mettre mon égo de côté. Dans le yoga, ce n’est pas bien difficile (quoique) puisque c’est dans l’ADN même de la pratique. Dans le surf en revanche c’est plus compliqué: exploits sportifs, compétitions, culte de l’apparence, business bien rodé… On pourrait être effrayé par ce milieu et ne pas oser y mettre un petit doigt de pied de peur d’être jugé et exclu en raison de ses piètres performances. Et pourtant, j’ai trouvé dans le surf tout l’inverse. Personne ne s’est jugé, les professeurs ont toujours été très attentifs et patients. Nous n’avons pas eu droit à des démonstrations du genre « faîtes comme moi » ou « vous n’y arriverez jamais » (tellement vues dans d’autres sports). Les élèves ont toujours été soudés et solidaires (bon d’accord, là je mens, n’est-ce pas Émilie? disons que ceci est vrai à 99%). Alors c’est sûrement du fait d’apprendre encore en école, car j’ai ouïe dire que les conflits d’usage (règles de priorité, espaces disponibles pour prendre une vague, etc.) étaient assez courants parmi les plus avertis.

Mais il y a autre chose que j’aime particulièrement dans le surf, et que je relie au yoga: la notion de persévérance. Je ne compte plus le nombre de « machines à laver », de belles vagues manquées, de chutes, de tasses, accumulées lors de mes maigres 6 séances de surf…et pourtant j’y retourne à chaque fois avec encore plus de plaisir, et j’y retournerai, car je sens que je progresse même quand je ne monte pas debout sur ma planche. Comme l’a très bien dit Ralph, mon troisième professeur de surf, après un cours dans des conditions difficiles, on a au moins appris à ressentir les vagues et à « évoluer AVEC l’océan« . Dans le yoga, c’est pareil, et l’on dit souvent que c’est le chemin qui importe plus que la destination.

J’espère que cet article, qui est un peu une ode au surf (et au yoga, mais ça vous l’aviez compris si vous connaissez déjà le blog), vous aura donné envie d’enfourcher vos planches!

Surf & Yoga

A toutes fins utiles, voici où j’ai pris mes leçons de surf:

Et le lieu où nous avons pratiqué le yoga dans les Landes, qui est tout simplement unique: Yoga Searcher, installé dans la Ferme Audine à Bénesse-Maremne. Véritable havre de paix, n’hésitez pas à y aller si vous passez dans le coin!

Publicités

12 commentaires sur “Surf & Yoga, bien plus qu’une icône du « healthy lifestyle »

  1. Super ton article 🙂 je fais le yoga des surfeuses que j’ai vu sur le blog surfmadame, je le trouve bien et complémentaire… je suis pas une fana du yoga genre la position du corbeau ou faire 4 salutations au soleil etc, par contre le yoga dynamique qui m’aide à m’améliorer et à bosser les abdos oui 🙂 tu connais Steffy White ? elle a une vidéo de yoga abs top ^^ je cherchais quoi faire fin octobre je vais regarder tes liens ^^

    J'aime

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire! Je vais bientôt regarder la vidéo dont tu parles car je ne connais pas du tout 😊 Je pense qu’on va bientôt se rencontrer au SUP sur la Marne, c’est dans mes prochains plans 😄 Bises!

      J'aime

  2. Hello Tif!
    Enfin je prends le temps de commenter ton chouette article que je ne peux que valider! Tout ce que tu dis est tellement vrai… Avant même le yoga, c’est d’abord sur ma board que j’ai appréhendé certaines valeurs comme la patience, le respect des autres dans un environnement donné, le courage et surtout, le respect de soi! Le parallèle avec les yama/niyama des Yoga Sutras est pour moi évident!
    J’en ajouterais d’ailleurs un que j’aime beaucoup: santosha ou le contentement. Accepter ce qui vient et se laisser porter par la vague. Accepter qu’un jour tu la surfes et le lendemain c’est la washing machine 🙂 Accepter que parfois, malgré 4h dans l’eau, tu n’en choppes pas une seule! C’est ça aussi le surf 🙂 ça inspire l’humilité plus que n’importe quel autre sport pour moi. Alors pour cette raison et pour toutes celles que tu as si justement citées, yoga & surf sont parfaitement complémentaires et tellement bienfaisantes!

    Aimé par 1 personne

  3. Magnifique article…qui donne envie de surfer puisque yogater, je pratique … Si j’ai bien compris en yogant ,je surfe un peu….J’aime cette phrase:  » c’est le chemin qui compte plus que la destination  » . J’aime le look « yoga searcher » ainsi que leurs bijoux mais ce lieu est idyllique …. :-()

    Aimé par 1 personne

  4. Etant moi-même surfeuse depuis 4 ans, c’est clair que les deux vont super bien ensemble!! Ca m’a donné envie d’écrire aussi sur ça, parce qu’en pratiquant les deux au quotidien ça apporte énoooormément!!!! Surtout qu’en Guadleoupe, on a la chance de pouvoir faire aussi du surf toute l’année…

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s