Enième article sur ces  » yoga selfies  » qui intriguent

Récemment de nombreux articles sont parus sur les blogs et dans la presse à propos des « yoga selfies ». A la création de ce blog il y a deux semaines de cela j’avais déjà en tête un article à ce sujet, puis je me suis ravisée en voyant que tout le monde* s’en chargeait déjà très bien. Et puis j’ai de nouveau changé d’avis (girouette, bonjour).

C’est un sujet que je trouve particulièrement intéressant parce qu’il suscite des débats sans fin, et qu’il soulève des questions sur la pratique même du yoga.

Je vois trois « écoles » autour des yoga selfies:

  1. Contre, avec l’argument principal que la mise en avant de l’égo est contraire aux fondements même de la pratique du yoga
  2. Pour, en arguant le plus souvent qu’il s’agit le plus souvent de partage, et que grâce à ces selfies, le yoga est démocratisé
  3. Ni pour ni contre mais « tolérant« 

Où est-ce que je me situe? Un peu dans les trois je crois.

Disons que je me demande ce que l’on appelle « yoga selfies ». Les récents débats ne parlent toujours que des mêmes photos: des jeunes femmes, minces, bronzées, qui inondent leurs Instagram de photos en asana dans des paysages idylliques. Bon, à mon avis ce sont bien souvent des photos prises par un-tiers plutôt que par elles-mêmes. Ce sont donc des photos, et pas forcément des selfies. Mais alors dans ce cas, devons-nous également nous insurger contre les superbes photos/croquis de Mika de Brito dans son ouvrage « Yoga, 100 postures, toute une philosophie » et même contre BKS et sa « Bible du Yoga » qui contient plusieurs illustrations par asana? Devons-nous être contre toute photo de yoga? Une photo est un cliché d’un moment figé, mais que sait-on de ce qu’a fait le modèle les minutes qui précédaient ou qui suivaient?

Photo/croquis de l'ouvrage de Mika de Brito "100 postures, toute une philosophie "
Photo/croquis de l’ouvrage de Mika de Brito « 100 postures, toute une philosophie « 

Je crois que la photo est un vecteur essentiel pour diffuser un message et faire adhérer le plus de personnes possibles au yoga, comme à toute autre pratique ou philosophie de vie. Une photo de yoga va m’inspirer, me guider dans mes mouvements. Ce serait peut-être moins le cas si je pratiquais en salle avec un professeur régulier, mais ce n’est pas le cas actuellement, j’ai donc besoin de ces « shoots » d’inspiration.

Mais je dois dire que quelque chose me gêne dans ce que l’on appelle les « yoga selfies ». C’est quand la photo qui est sensée représenter du yoga, nous montre autre chose. Quand l’on utilise le yoga pour se mettre en avant soi. Quand le yoga devient un prétexte, un simple medium. Exemple récemment: une photo d’un joli fessier, avec pour commentaire quelque chose sur le fait de s’assumer telle que l’on est, et plein de hashtags relatifs au yoga. Hum. Cela est aussi très présent dans la communauté fitness/musculation. Ce qui me dérange plutôt, c’est la quantité qui circule sur les réseaux sociaux, et l’influence massive que ces photos peuvent avoir. Le fait d’associer le yoga au régime. De se comporter en maître auprès de ses followers et non plus en éternel élève. Mais le public est-il prêt à dire non à cela? N’est-ce pas lui qui impose ses envies? La demande qui influe sur l’offre en quelque sorte? Personne ne regarderait, ou presque, des photos pas très jolies, dans des décors moches, avec des modèles qui ne rentrent pas dans leurs standard de beauté. C’est plutôt là que se situe le débat à mon avis.

Et là où je rejoins certains, c’est que sans cette vague de yoga selfies, nous serions bien moins nombreux à pratiquer. Après, que ces nouveaux yogis pratiquent correctement ou pas, j’ai envie de dire, ça les regarde… Ils y sont sensibilisés et c’est déjà un grand pas vers un monde plus…yogique 🙂 .

Pour ma part je n’ai encore aucune photo de moi en train de faire du yoga. Bientôt peut-être je demanderai à mon doudou d’en prendre, pour corriger mes alignements, et constater les évolutions. Je pense que c’est une démarche normale, tout comme un artiste va comparer ses toiles, ou un acteur se regarder jouer. Et oui je pense que si la photo est belle, je pourrais ressentir cette envie de la montrer. Mais de là à la retoucher, la populariser, la diffuser au monde entier, l’écart est grand et je ne me sentirais pas forcément légitime.

Bon, cet article part dans tous les sens mais je crois avoir réussi à y placer le fond de ma pensée. Cela rejoint un sujet que j’aimerais aborder prochainement, lorsque mes connaissances yogiques se seront affirmées, qui est celui du business du yoga, et de sa récupération ou réinterprétation.

* Les derniers articles que j’ai lus à ce sujet:

La guerre des yoga selfies par Mathilde fait du yoga

End Yoga Porn: Focus on Real People & Stop the Selfies 

How the Yoga Selfie War Is Hurting Us All

Le coup de gueule des profs de yoga contre les « yoga selfies » des stars

et il y en avait deux autres de blogs français mais je les ai égarés, si vous en avez d’autres n’hésitez pas à me les suggérer!

Publicités

6 commentaires sur “Enième article sur ces  » yoga selfies  » qui intriguent

  1. Je ne suis pas très fan de ces images. Aujourd’hui après 8 ans de yoga, à raison de 4/5 fois semaine, j’ai fait une séance devant un miroir. Dans un premier temps, j’ai ouvert les yeux pour voir mes alignements. J’ai très vite refermé les yeux pour être avec moi-même et pas en tant que spectateur de mes (in)capacités.
    Définitivement, le yoga que j’aime pratiquer est une discipline personnelle.

    Alexandre
    Take a breath and be relax.

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Alexandre pour partager ton ressenti! Je me reconnais beaucoup dedans, les quelques cours où un miroir était dans la salle, j’ai toujours essayé de détourner le regard ou de fermer les yeux. Ce n’était pas simple au début car mon passé dans la danse m’a appris tout le contraire. Mais maintenant, c’est devenu une évidence 🙂

      A bientôt!

      Tiphaine

      Aimé par 1 personne

  2. Je rejoins tout à fait ton avis concernant la question. Ce que j’aime par dessus tout ce sont les photos de progression sur instagram ou le web. Donc pas tant que ça les postures dans des paysages magnifiques mais le fait que non la personne n’est pas née comme ça, il y a eu tout un processus avant d’arriver à faire cela. Et là, à mon sens, ça devient intéressant ! =)
    Je déteste pratiquer avec un miroir (et malheureusement mon nouveau chez moi m’y oblige) car cela déconcentre et je suis tentée de regarder si je suis bien alignée etc etc. Et parfois même des pensées « toxiques » peuvent survenir… Par contre j’aime bien me filmer pour avoir une trace et pouvoir me corriger. Cela me permet de faire attention à des détails que je ne verrai pas sinon. Donc oui aux photos dans un but pédagogique ou d’inspiration à croire en soi, non aux images « regarde comme je fais trop bien la posture X ou Y ». Enfin ce n’est que mon avis ^^
    C’est pour ça que je partage sur mon blog mon « yoga pas à pas ». Même si ça peut me rendre vulnérable, ça permet de montrer que oui tout le monde peut faire du yoga !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s